On the road again

19 octobre 2022 | Non classé

Trois ans après la sortie de son album My Songs, Sting drops his mic au Zénith et emmène le public dans un voyage à travers le temps, l’invitant à redécouvrir les plus grands hits ayant jalonné sa carrière.

Le temps d’une soirée, l’homme aux cent millions de disques vendus fait escale à Strasbourg. Mister Dard* vient tout juste de souffler ses 71 bougies, mais pas le temps de niaiser, comme dirait l’autre : reporté en raison du Covid, son show événement a finalement lieu en ce début de mois ! L’artiste multi-facettes promet une performance magistrale, reprenant les plus belles chansons de l’ère The Police et de son répertoire solo. Roxanne (1978), Message in an Bottle (1978), Every Breath You Take (1983), Englishman in New York (1987), Brand New Day (1989), Fields of Gold (1993), Desert Rose (1999)… le chanteur a revisité une quinzaine de tracks, modernisant les arrangements afin de les accrocher un peu plus à l’air du temps. Une démarche qui n’est pas sans rappeler l’année 2010 et Symphonicities… l’heure est venue de faire une petite rétrospective sur son insatiable créativité.

Le Britannique au fameux pull zébré jaune et noir – c’est d’ailleurs de là que vient son nom de scène – aime se réinventer. Ce goût pour le renouveau l’a poussé à repenser ses classiques, tout d’abord au début de la dernière décennie, pour leur insuffler une vibe symphonique. Accompagné de trois orchestres philarmoniques, Sting avait alors transformé son rock si précieux en une balade suave et instrumentale. Coup de génie : en moins de six mois, plus de 600 000 exemplaires s’écoulaient à travers le monde. Neuf ans plus tard, il réitère l’expérience avec My Songs. Sacré disque d’or en France, l’album connaît un succès international plus mitigé en proposant une lecture modernisée de ses titres. La nouvelle version du mélancolique Shape of My Heart (1993), bande originale inoubliable du film de Luc Besson, Léon (1994), s’est par exemple séparée du violoncelle original. Durant les refrains, la voix rauque de son interprète est également secondée par les chœurs de Melissa Musique et Gene Noble : « Je suis toujours en train de bricoler et j’ai toujours voulu que les chansons sonnent aussi contemporaines que possible », explique-t-il à Billboard en 2019. « Certaines sont identifiées par la technologie avec laquelle elles ont été enregistrées, que ce soit avec le son des claviers ou de la batterie. Elles datent le titre, donc on a voulu moderniser tout ça. » Que nous réserve-t-il pour la suite ? The Bridge, son dernier album en date, se montrait un peu plus pop et folk que rock. Une chose est sûre, ce grand homme de la musique n’a pas fini de nous surprendre.

 

Sting : My Songs Tour, au Zénith de Strasbourg (Eckbolsheim) mardi 15 novembre

zenith-strasbourg.fr – label-ln.fr

 

*sting signifie “dard” en français

#Julia Percheron

Voir aussi

ACF: none

Array ( [post_type] => Array ( [0] => post ) [post_status] => publish [posts_per_page] => 4 [meta_query] => Array ( [relation] => AND ) [cat] => Array ( [0] => [1] => 1 ) [post__not_in] => Array ( [0] => 293 ) [orderby] => date [order] => ASC )
S-mags.fr

Kateryna Abashyna, 37 ans, est styliste… et ukrainienne. Après avoir fui son pays avec ses deux enfants, elle s’est installée...

S-mags.fr

Pour la 37e édition du festival international de la bande dessinée Bédéciné (19 & 20/11, Espace 110), Illzach accueille une...

S-mags.fr

La Consigne Store, qui possède aujourd’hui trois boutiques en Alsace (à la Galerie Austerlitz de Strasbourg, au Shopping Promenade de Reichstett et...

S-mags.fr

Dijon lance la seconde édition d’Art Fair, son festival d’art contemporain rassemblant plus d’une centaine d’artistes internationaux et de tous...

0.065010070800781 seconds
annonce