Kateryna Abashyna

Défi(l)er

7 décembre 2022 | Style de vie

Kateryna Abashyna, 37 ans, est styliste… et ukrainienne. Après avoir fui son pays avec ses deux enfants, elle s’est installée à Gundolsheim et entreprend de développer sa marque de vêtements en Alsace. #Julia Percheron

Parlez-nous un peu de vous, Kateryna.

Depuis environ six mois, je vis dans un gîte au nord de Mulhouse. Mon fils aîné, Nikita, va au collège de Rouffach et mon second, Miron, est encore trop jeune pour aller à l’école. Il reste donc avec moi lorsque je travaille sur mes créations. Quant à mon mari, il est resté en Ukraine.

COYS est une marque que vous avez créée en 2018. Pouvez-vous nous la présenter ?

COYS est l’acronyme de Colors Of Your Soul. Cela fait référence à l’âme et aux couleurs, car je suis persuadée qu’elles ont le pouvoir de changer la façon dont on se sent. C’est en tout cas l’impression que j’avais quand j’étais petite ! Avec leur coupe classique et intemporelle, les vêtements se destinent tant aux femmes qu’aux hommes et sont fabriqués avec des matériaux 100 % d’origine naturelle : lin, coton, laine. Nous produisons des pantalons, des tee-shirts, des vestes mais aussi des robes. L’ensemble est toujours très coloré, il y a du bleu, du jaune, de l’orange… c’est lumineux !

Comment travaillez-vous, depuis que vous avez quitté Kiev ?

Même s’ils sont restés en Ukraine, mon mari et ma petite équipe m’aident à continuer mon activité. On a beaucoup de chance de vivre au 21e siècle : grâce aux smartphones et aux visios, nous gardons contact et faisons vivre la marque. Nous discutons des nouveaux projets, ils m’envoient les créations, je les essaie et c’est dans cette dynamique que nous travaillons.

Ce n’est pas trop compliqué à gérer ?

C’est assez dur, c’est vrai, car nous n’étions pas prêts à affronter cette situation. Nous avons tous subi des pertes, mais ce qui est plutôt inattendu – et encourageant –, c’est que de nouveaux clients sont apparus. J’ai pu montrer mes créations à des Français et ils ont rapidement voulu savoir où ils pouvaient se les procurer. De fil en aiguille, une amie m’a présenté la gérante de la boutique Enjoy, à Guebwiller, qui a accepté de proposer à l’achat la dernière collection été de COYS.

Quelle est la suite ?

Je travaille sur la collection hiver. Je pense pouvoir déjà produire des pulls en laine courant octobre. Bien sûr, j’espère développer la marque et trouver d’autres points de vente en France, et pourquoi pas dans d’autres pays du monde ! Toutefois, j’aspire à retourner en Ukraine dès que la guerre sera finie. À ce moment-là, j’inviterai la famille qui nous héberge et croyez-moi, elle sera accueillie à bras ouverts !

Instagram : https://www.instagram.com/coys_brand/

Facebook : https://www.facebook.com/coysukraine/?ref=page_internal

#Julia Percheron

Voir aussi

ACF: none

Array ( [post_type] => Array ( [0] => post ) [post_status] => publish [posts_per_page] => 4 [meta_query] => Array ( [relation] => AND ) [cat] => Array ( [0] => [1] => 909 ) [post__not_in] => Array ( [0] => 11966 ) [orderby] => date [order] => ASC )

Grande gagnante de la 1ère édition de Drag Race France...

0.029309988021851 seconds
annonce

Pin It on Pinterest

Share This